******aa*******
CONTACT
EXTRANET
La vie de la ruche

Les abeilles sont des insectes sociaux qui ne peuvent pas vivre seuls et qui ont besoin de vivre en colonie. Très organisées, chacune d’entre elles a une fonction bien précise et participe au développement de la ruche. On peut différencier différents types d’individus au sein de la colonie :

  • la reine ;
  • les ouvrières ;
  • les mâles (faux-bourdons).


La reine

La reine se distingue des autres abeilles par sa taille (elle mesure environ 1,8 cm contre environ 1,4 cm pour une ouvrière) et par sa longévité, puisqu'elle peut vivre de 3 à 5 ans. Il n’y a qu’une seule reine par ruche, c’est la mère de toutes les abeilles et peut pondre plus de 2000 œufs par jour.

Ses dimensions extraordinaires viennent du fait que la reine se nourrit exclusivement de gelée royale et de la taille de sa cellule qui est beaucoup plus grande que celles des ouvrières.


Les ouvrières

Elles représentent 95% de la colonie, et peuvent être de quelques milliers à plus de 50 000 dans une même ruche. Elles vivent environ un mois en été et plusieurs mois en hiver. Leurs fonctions au sein de la colonie varient selon leur âge, elles peuvent être nettoyeuses, nourrices, ventileuses, gardiennes, butineuses... en fonction de leur âge.

 

Les mâles (faux-bourdons)

Le faux-bourdon naît d’un ovule non fécondé et sa larve se développe dans une cellule plus grande que celle des ouvrières. Il se distingue par rapport aux ouvrières car il est plus gros et velu. Le mâle ne travaille pas, il a pour unique fonction de féconder la reine et de produire de la chaleur à l’intérieur de la ruche. Il ne pique pas car il ne possède pas de dard.

Il est incapable de se nourrir seul car il ne butine pas, et doit donc puiser dans les réserves de miel.

Le faux-bourdon possède le patrimoine génétique de sa mère à 100%. Cette particularité sert aux apiculteurs lors de l’élevage de reines et notamment lors de l’insémination artificielle.